Anaga : à la découverte du Tenerife primitif et sauvage

Notre premier AirBnB, une chambre dans une grande maison avec petit déjeuner inclus, se trouvait dans un quartier résidentiel tranquille au nord de La Laguna, notre camp de base pour visiter le parc rural Anaga.

Dès le réveil, notre premier réflexe a été de nous précipiter vers la fenêtre pour voir le Teide, volcan de l’île qui culmine à 3 718m d’altitude… mais c’était sans compter sur le mauvais temps et les nuages qui masquaient l’horizon !

Nous avons pris notre petit déjeuner (et découvert le gofio, poudre de céréales typique des Canaries) et décidé de tenter malgré tout la randonnée que nous avions prévue. Cette région étant très humide, le soleil alternait avec la bruine et les nuages apportés par l’océan Atlantique. Il ne fallait donc pas perdre espoir et croiser les doigts pour avoir un peu de ciel bleu au cours de la journée !

La route sinueuse nous emmenant à Afur (le point de départ de notre randonnée, un hameau perché dans un canyon verdoyant et vue sur la mer en contrebas) offrait de nombreux points de vue sur les paysages verdoyants de l’île, ainsi que sur les petites maisons troglodytes ici et là. L’objectif de la journée était de nous offrir un dernier entraînement « facile » avant l’ascension du Teide, quelques jours plus tard. Nous avions donc prévu de faire une boucle de 6h, avec -800m / +800m de dénivelé !

Depuis le petit parking à côté de l’église du village, nous avons pris nos sacs, nos bâtons de marche et sommes partis pour la première partie de la randonnée : descendre vers la mer, jusqu’à la plage de Tamadiste. Seuls les aboiements des chiens, le tintement des cloches des chèvres et le coassement des grenouilles brisaient la tranquillité de cette région préservée. Le soleil était de plus en plus présent tandis que nous descendions petit à petit en slalomant entre différentes variétés de cactus, dans les magnifiques canyons du parc Anaga.

Nous avons finalement atteint l’océan déchaîné dont les vagues venaient s’écraser contre les falaises de Tamadiste. C’était l’heure de la pause déjeuner sur les gros galets de la plage déserte ! Le vent soufflant énormément à cet endroit, nous nous sommes réfugiés dans un cercle de pierres typiquement Canarien qui nous protègeait un peu des embruns. Au menu : des tranches de pain avec du fromage, et quelques carrés de chocolat…

Puis nous avons entamé la 2ème partie de la randonnée : longer la côte nord en direction de Taganana. Ce tronçon très agréable comportait moins de dénivelé et un beau ciel bleu nous accompagnait, jusqu’à un petit hameau où nous étions censés tourner à droite quelque part. Pas vraiment sûrs de nous, nous avons demandé notre route à un Canarien, qui nous a conseillé un autre chemin, plus long mais « menos peligroso » (moins dangereux)… et on l’a cru sur parole !

Nous avons suivi ses conseils tandis que la fin de la journée approchait et que le ciel redevenait gris. Nous avons alors commencé notre ascension dans une forêt de laurisilva pour passer un col qui allait nous permettre de reboucler notre randonnée jusqu’à Afur (qui se trouvait sur l’autre versant). La vue sur les pics rocheux de Taganana était magnifique, même si elle l’aurait été encore plus par beau temps ! Une fois arrivés au col, nous sommes redescendus vers Afur à travers champs d’un pas fatigué, et avons enfn regagné l’église du hameau pour une pause bien méritée.

Sur le chemin du retour vers La Laguna, nous nous sommes arrêtés à un point de vue et avons tenté quelques timelapses avec notre trépied et notre tout nouveau stabilisateur Osmo Mobile 2… mais la force du vent était telle que le pauvre objet ne stabilisait rien du tout ! Nous avons dû trouver un endroit à l’abri du vent pour terminer notre timelapse.

Après s’être reposés à notre AirBnB, nous sommes repartis pour le centre ville de La Laguna pour y découvrir un restaurant très sympathique, El Santo Domingo. Les plats étaient délicieux et bienvenus après cette belle journée de randonnée : Pulpo a la Gallega et Bacalao con Batata !

Nous avons beaucoup apprécié La Laguna pour son atmosphère tranquille, pittoresque et bariolée. Son centre-ville offrait notamment de très belles balades authentiques, et nous avons même découvert un joyau caché au milieu de l’une d’elles : un magnifique patio recouvert de plantes tropicales à l’entrée d’un musée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s