Comment voyager en Suède avec un petit budget ?

Les pays Scandinaves sont fascinants. Malheureusement, l’un des premiers freins pour les voyageurs lorsqu’ils envisagent de visiter ces régions septentrionales, c’est le budget. Le coût de la vie est en effet très élevé dans ces pays. Le prix des logements, des activités et des transports peut rapidement en refroidir plus d’un (sans mauvais jeu de mots).

Toutes les astuces pour économiser sont donc bonnes à prendre lorsque l’on souhaite se rendre en Scandinavie, et nous avons souhaité partager les nôtres avec vous.

1) Le logement

Sunset on the Bohuslan coast, sleeping in a tent in Sweden

Le logement est définitivement le type de dépenses qui impacte le plus le portefeuille. Les hôtels bons marchés sont rarement en dessous des 70€ par nuit (pour 2 personnes) et pour dormir dans ce qu’on pourrait appeler du moyen de gamme on est plutôt autour de 100€ la nuit.

L’alternative AirBnB permet d’économiser un peu sur le prix de la nuit mais il ne faut pas s’attendre à réduire beaucoup la note. En revanche, nous avons toujours été très bien reçus chez nos différents hôtes et dans des appartements souvent très bien décorés, façon scandinave évidemment.

Il existe aussi un réseau d’auberges STF (Svenska Turistföreningen) qui propose parfois des alternatives moins chères (et souvent avec un sauna !)

Mais la vraie solution pour économiser sur le logement est simple : DORMIR EN TENTE !

Contrairement à la France (et de nombreux autres pays), la Suède permet à tous d’accéder gratuitement et librement à la nature. Ce droit constitutionnel se traduit par une liberté totale de planter sa tente gratuitement, pour une nuit, n’importe où. Les jardins privés et les champs cultivés sont une exception évidente à cette règle.

Ce droit est une vraie fierté pour les Suédois et c’est un privilège qui permet de faire de sacrées économies. Bien sûr il faut un minimum de matériel de bivouac (tente, matelas, duvet) mais l’achat est amorti en une dizaine de jour.

Grâce au droit d’accès à la nature (« allemansrätt« ) nous avons pu bivouaquer dans des lieux magnifiques : forêt lapone, montagne enneigée, île isolée, bord de mer… Il faut bien entendu les préserver et les quitter comme vous les avez trouvés, vierges de toute trace d’activité humaine !


Les avantages du bivouac :

  • Apprendre à monter une tente dans toutes les conditions météorologiques
  • Cuisiner son repas comme un vrai aventurier avec son réchaud ou son feu de bois
  • Être au plus proche de la nature et profiter de la beauté de paysages isolés
  • Économiser une nuit d’hôtel / auberge / AirBnB

Les inconvénients du bivouac (parce qu’il y en a)

  • Monter une tente dans toutes les conditions météorologiques (sous la pluie c’est moins marrant)
  • Les conditions d’hygiène sont limitées (le froid n’aide pas vraiment).
  • Le confort limité et un espace très réduit… mieux vaut bien s’entendre avec les autres personnes avec qui vous partagez la tente !


Les alternatives testées par nos soins

Le train de nuit : une bonne manière d’économiser une nuit tout en se déplaçant.
Confort : 3/5 – Le bruit des rails et les nombreux arrêts peuvent en déranger plus d’un.
Convivialité : 5/5 – Encore faut-il tomber sur de gentils camarades de cabine ! 😉
Propreté : 4/5 – Les toilettes en communauté, ce n’est jamais totalement le paradis.

La nuit à l’aéroport : une autre façon de voir la vie…
Confort : 1/5 – Bruits divers et variés, passage incessant, odeurs…
Convivialité : 1/5 – Mention spéciale à la guerre des prises électriques de septembre 2019 qui aura vu l’aéroport de Copenhague se transformer en laboratoire des instincts les plus primaires.
Propreté : 5/5 – RAS.

2) La nourriture

Le voyage, on l’expérimente aussi dans l’assiette ! Pour compenser l’addition salée des nombreux restaurants où nous nous sommes fait plaisir pendant notre aventure, nous avons des solutions simples.


1. Les courses tu feras. C’est comme à la maison, on prend le temps de passer dans les commerces du coin et ça n’empêche pas de manger local, bien au contraire. Un pique-nique n’a jamais fait de mal à personne ! Nos bonnes adresses ? Les supermarchés ICA, Coop ou Hemköp.


2. De la France tu exporteras. Pour notre première semaine de bivouac nous avions prévu une petite réserve préparée chez nous à base de barres de céréales maison et de repas lyophilisés (l’essayer c’est l’adopter, mention spéciale au hachis parmentier).

3. Des pâtes gratuites tu mangeras. Pour les plus radins (comme nous), certaines auberges de jeunesse fournissent des pâtes, voire d’autres aliments, gratuitement ! Le tout est d’avoir un petit assaisonnement sympa. Les cuisines sont en libre accès, il suffit de faire bouillir son eau, prendre la quantité de pâtes souhaitée dans les grands bacs à disposition et… faire la vaisselle pour les suivants.

3) Les déplacements

On ne le dira jamais assez, la marche à pied est le meilleur moyen de visiter une ville. D’autant plus quand les tarifs des transports en commun dépassent largement les standards habituels. Les villes comme Stockholm, Göteborg ou Copenhague se prêtent parfaitement à la marche car elles ne sont quasiment pas vallonnées.


Pour les grandes distances, nous avons opté pour le train. Pour se rendre en Laponie, la nuit en train couchette nous a permis de traverser la Suède pour moins de 150€ aller/retour, on économise à la fois deux nuits d’hôtel et quelques kilos de CO2 dans l’atmosphère.

4) Les frais bancaires

La Suède ne fait pas partie de la zone euro, les retraits et les paiements sont donc souvent soumis à des frais (autour de 2%). Pour éviter ce coût supplémentaire, nous privilégions les cartes de certaines banques en ligne comme Boursorama ou Fortuneo. Pour profiter de ces offres gratuitement il est simplement nécessaire d’utiliser sa carte bancaire une certain nombre de fois par mois ou par trimestre.

Si vous souhaitez ouvrir un compte chez Boursorama, n’oubliez pas de passer par notre lien de parrainage pour obtenir une prime de bienvenue !

Billet de 20 couronnes suédoises. Article quel budget pour un voyage en Suède, en Scandinavie ou en Laponie. Taux de conversion couronnes suédoises euro.

Conclusion

Parfois, les meilleurs moments de notre vie sont les plus simples… avoir le souffle coupé devant un glacier millénaire, ou un lever de soleil au parfum de bout du monde, ça ne coûte rien et ça n’a pas de prix !

N’hésitez pas à partager en commentaires vos astuces pour économiser lors de vos voyages en Suède ou en Scandinavie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s