On a testĂ© le surf au Pays Basque đŸ„

Cela faisait un moment qu’on souhaitait explorer le sud ouest de la France pour conjuguer vacances et sport en apprenant le surf. La rĂ©gion est connue pour ses immenses plages de sable faisant face Ă  l’Atlantique qui fournit gĂ©nĂ©reusement les fameuses vagues Ă  surfer.

Pourquoi Hendaye ?

AprĂšs plusieurs semaines recherches, l’endroit idĂ©al pour apprendre le surf s’est vite dessinĂ© : Hendaye. En voici les raisons exhaustives :

  • La configuration de la plage et son orientation Nord Ouest de la baie permettent de profiter de vagues adaptĂ©es aux dĂ©butants.
  • Il y a trĂšs peu de courant de type baĂŻnes, donc un trĂšs faible risque de se retrouver au large.
  • La tempĂ©rature de l’eau : 22°C en septembre, idĂ©ale pour rester 1h30 dans l’eau avec une combinaison shorty.
  • Une ville plutĂŽt Ă  taille humaine, qui nous correspond plus que Biarritz par exemple.

Pour la petite anecdote, des surfeurs d’Anglet nous apprendrons plus tard en riant qu’Hendaye est surnommĂ© « la piscine Ă  vagues » dans le milieu… Mais nous, on l’aimait bien ce spot !

Quand partir ?

Nous avons dĂ©cidĂ© de partir en septembre pour deux raisons : la mĂ©tĂ©o encore agrĂ©able et la fin de la pĂ©riode d’affluence.

Nous avons eu beaucoup de chance cÎté météo, avec un jour de pluie, suivi par deux semaines de grand ciel bleu. Mais la région est aussi connue pour connaßtre également des périodes de mauvais temps assez importantes.

CĂŽtĂ© frĂ©quentation, la rentrĂ©e des classes a eu l’avantage de vider en partie la plage durant la journĂ©e, ce qui Ă©tait plutĂŽt apprĂ©ciable pour apprendre sans se soucier de percuter son voisin (ce qui m’arrivera Ă  Biarritz avec une belle entaille Ă  la main en bonus).

DerniĂšre raison pour laquelle nous sommes partis pile Ă  la bonne pĂ©riode (et pas la moindre) : « Point Break » a Ă©tĂ© diffusĂ© Ă  la TV, et Oxbow avait lancĂ© une chasse au trĂ©sor pour l’occasion… (pour gagner des planches !) De quoi baigner dans la culture du surf pendant toutes nos vacances ! #JohnnyUtahMisLesBoards

Ça fart ?

Lundi matin, 10h, nous voilĂ  plongĂ©s dans le monde du surf, nos planches en mousse de dĂ©butants encore sur le sable : le temps de connaĂźtre les rĂšgles de sĂ©curitĂ©, de savoir quel pied doit-on mettre Ă  l’avant et comment se redresser (le fameux « take-off »). Nous sommes tous les deux « regular Â» ce qui veut dire que c’est notre pied gauche qui sera Ă  l’avant de la planche une fois debout.

Mais pour ça, encore faut-il rĂ©ussir Ă  se relever 😂

Pour l’échauffement nous pratiquons nos premiers take-off sur le sable avant de rejoindre l’ocĂ©an. Nous ne sommes pas les seuls sur la plage : quelques autres Ă©coles de surf attenantes font le mĂȘme Ă©chauffement que nous Ă  plusieurs dizaines de mĂštres.

La chance du dĂ©butant sourit Ă  Yoann et, devant le moniteur et les 4 autres Ă©lĂšves, il arrive Ă  se lever dĂšs la premiĂšre vague, nous faisant miroiter une fausse simplicitĂ©. Rassurez-vous, les chutes seront tout de mĂȘme au rendez-vous (et elles n’ont pas Ă©chappĂ© Ă  l’oeil de la camĂ©ra…)

Nous nous rendons vite compte que le surf est avant tout l’art du positionnement et du timing : ramez trop faiblement ou trop tard et la vague passera son chemin sans possibilitĂ© de la surfer, ramez trop tĂŽt et vous finirez « dans la mousse ».

Une fois le bon timing acquis, la deuxiĂšme difficultĂ© consiste Ă  se lever quand la vague commence Ă  nous pousser. Deux options s’offrent Ă  nous :

  • Le take-off qu’on appellera « classique », on passe de la position allongĂ©e Ă  debout en appuyant fort sur les bras suivi d’une impulsion des pieds.
  • Le take-off qu’on appellera « dĂ©composĂ© », qui consiste Ă  appuyer sur les bras puis Ă  ramener le pied arriĂšre, puis le pied avant sur la planche. Cela prend plus de temps mais il est plus facile Ă  rĂ©aliser.

Quelle planche pour dĂ©buter ? Pour une rame et un take-off faciles, l’idĂ©al est de commencer avec une grande planche en mousse. En plus de la stabilitĂ©, l’avantage de la mousse est de limiter la casse, pour soi-mĂȘme et pour les autres, quand on perd le contrĂŽle đŸ˜±

Au fil des jours, nous avons vraiment pu voir une progression de notre niveau et des courbatures (RIP nos bras et nos Ă©paules). Quelle satisfaction Ă  la fin de la semaine de pouvoir effectuer des petits virages avec sa planche !

Nous recommandons vraiment de passer par une Ă©cole de surf pour dĂ©buter puis se perfectionner. Cela permet d’avoir un Ɠil extĂ©rieur sur les points Ă  amĂ©liorer et les erreur Ă  corriger. La semaine suivante, nous avons louĂ© des planches Ă  Anglet et si nous n’avions pas acquis les premiĂšres bases en Ă©tant accompagnĂ©s, nous aurions certainement moins bien profitĂ© de l’ocĂ©an !

Bon Ă  savoir : la mer se partage, il faut donc faire preuve de bon sens et de courtoisie et ne pas gĂȘner les surfeurs dĂ©jĂ  engagĂ©s sur une vague. Il suffit d’attendre la suivante. 😏

Un grand merci Ă  l’école de surf Gold Coast et nos profs Aymeric et Romain pour leur bienveillance et leur bonne humeur, ils nous ont vraiment donnĂ© envie de poursuivre notre « carriĂšre » de surfeur. Nous pensons dĂ©jĂ  Ă  l’achat d’une planche
 Affaire Ă  suivre 😀

2 réflexions sur “On a testĂ© le surf au Pays Basque đŸ„

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s