Notre itinéraire en Haute Corse

Notre itinéraire en Haute Corse

Et voilà, notre tour du monde a débuté ! Cela faisait des mois que nous attendions de commencer notre aventure. Celle-ci a eu pour point de départ le port de Toulon, où nous avons appareillé dans les fameux ferrys jaunes, direction : la Corse. Yoann connaissait assez bien cette île pour y avoir vogué étant enfant, il était donc temps de s’y rendre avec Roxane.

Nous étions conscients des dizaines de kilos de CO2 envoyés dans l’atmosphère avec cette traversée en Corsica Ferry, mais nous n’étions pas encore prêts à nous lancer dans une navigation aussi longue en voilier (environ 120 milles nautiques, soit 220 km). Aujourd’hui ce serait sans doute différent et moins éprouvant, puisque nous avons pris nos marques sur Isaniyo depuis une semaine.

Nous avons choisi de concentrer notre itinéraire en Haute Corse, entre Balagne et montagnes, en voyageant en train pour découvrir les paysages de l’Île de Beauté à notre rythme.

À découvrir dans cet article

Île Rousse

Île Rousse, comme un petit clin d’œil à Roxane et sa longue tignasse cuivrée. C’est ici que nous avons passé la toute première journée de notre grand voyage. Malgré la crise sanitaire, l’ambiance y était plus détendue et estivale que sur le continent. La première glace n’a pas fait long feu, avant d’aller tremper le bout de nos pieds dans l’eau turquoise… Notre journée se termina par la balade menant au phare surplombant la baie. On pouvait difficilement faire mieux comme introduction.

Calvi

Le lendemain, c’est la belle Calvi qui nous a accueillis. Nous avons pris le train qui suit la côte, presque sur la plage par endroit, pour rejoindre la citadelle entourée de brume. A peine arrivés, nous avons rejoint l’équipage d’Isaniyo qui venait d’arriver à bon port après 30h de navigation… Pas dans les meilleures conditions malheureusement, car ils avaient du endurer un froid mordant pendant la nuit.

Voies ferrées dans le sable devant la citadelle à Calvi

Les retrouvailles ont été l’occasion de faire le tour de la vieille ville, puis de profiter d’un bon pique-nique au ponton. Nous avons ensuite laissé l’équipage se reposer, le temps pour nous de marcher le long de la plage, les pieds dans l’eau, et le regard tantôt vers la citadelle, tantôt vers les sommets enneigés.

Le jour suivant, c’est la pointe de la Revellata que nous avons arpentée à pied… et même en drone, puisque nous avons effectué notre premier vol avec ce nouveau compagnon de voyage que nos chers abonnés ont choisi de nommer Wilson. Les premiers plans étaient un peu timides du fait de notre crainte d’assister à un crash prématuré (on vous partagera les images très bientôt sur notre chaîne Youtube !)

Yoann en train de piloter notre nouveau drone DJI mini 2

La randonnée, très peu ombragée, donnait accès à de beaux points de vue sur Calvi et sur les montagnes de l’arrière-pays. La chaleur nous a vite rattrapés à mesure que nous gravissions le chemin des crêtes, si bien que nous nous sommes retrouvés à court d’eau potable ! Nous avons profité d’une petite crique tranquille pour terminer la randonnée par une première baignade rafraîchissante dans l’eau translucide. Le petit coup de frais qu’il nous fallait pour nous rebooster avant de rentrer.

Voici le tracé de cette randonnée sur Visorando (notre point de départ était Calvi, puisque nous n’étions pas véhiculés) :


Corte

C’est vers les montagnes que nous nous sommes tournés le lendemain. Et plus précisément celles entourant Corte, la capitale historique et culturelle de la Corse. Malheureusement c’est une pluie intense qui nous a accueillis le premier jour… Nous avons dû attendre le lendemain pour nous lancer dans les Gorges du Tavignano, jusqu’au pont du Russulinu. Une très belle randonnée, longeant un torrent, sous de grands éperons rocheux à la couleur parfois ocre.

En partant le matin, nous sommes arrivés à la passerelle pile au bon moment pour un petit pique-nique revigorant. Le retour s’est fait par le même chemin qu’à l’aller mais en descente, de quoi apprécier encore plus les paysages, et la lumière descendante sur la citadelle de la ville.

Tracé complet de la randonnée sur Visorando :


Bastia

Pour terminer notre semaine en Haute Corse, comment ne pas passer par Bastia et son vieux port, en attendant d’appareiller sur Isaniyo. Notre petit appartement, au style génois, donnait directement sur les pontons, de quoi faciliter nos balades dans la vieille ville, sur le front de mer et surtout de profiter de bonnes glaces.

Dans le prochain épisode, direction l’Italie à la voile 😁

phare

Laisser un commentaire